Sur le bateau de Jack Barrow

Un levé de soleil que je croyais ne pas voir aujourd’hui… deux jours que le ciel est couvert, cette partie de pêche n’est toujours pas confirmée, la météo annonce de nombreuses averses. Je suis sur le ferry entre Auckland et Waiheke Island, 40 minutes de traversée, 40 minutes et je me retrouve dans un endroit sublime, un tout petit port, des falaises.. c’est magnifique et ça change des quartiers d’Auckland.

SONY DSC

J’ai pris le premier ferry de la journée, il est 8h et je suis sur cette petite ile. Damien alias Jack Barrow (français installé en NZ) le « capitaine » du bateau, m’a donné rendez vous à 10h. D’après lui la météo sera meilleure à cette heure ci. Je décide donc ne pas perdre mon temps, je vais pêcher du bord, en vain. je ne prendrai qu’un petit mulet…

11102722_10205350405173121_695295005105438582_n

Ce n’est pas le navire qu’utilise Jack Sparrow, mais ça fera l’affaire. Bateau à l’eau, cannes montées, nous voilà parti ! Damien me propose de pêcher d’abord les Snappers. J’ai eu l’occasion les deux dernières semaines d’en pêcher quelques uns, mais uniquement du bord. Pas question d’utiliser ma Sp73, je prend donc ma Diablo, un Volt Megabass et en avant Guingamp ! Damien installe sa « Bomb » et sa poudre à canon, non je rigole, la « Bomb » c’est un sachet que l’on achète en magasin de pêche, un mélange de poisson mixé/fermenté. Oui oui, une odeur proche de la rose ;). Le principe c’est d’accrocher ce sac sous le bateau et d’attirer tout le petit monde qui est en dessous. Ancre jetée !

Mon inchiku ne mettra pas longtemps à ce faire manger par un snapper, et même sur une 50 lbs, il arrive à vous la plier sans aucun problème. j’en ferais 3 de tailles similaires.

SONY DSC

SONY DSC

Damien lui, ne prend pas de Snapper sur cet endroit là, il pêche au poisson mort (comme beaucoup de locaux), mais ça n’a pas l’air de leur plaire.  On change de spot ! Je veux faire du Kingfish, et Damien l’a bien compris.

Une petite crique battue par le vent, 16 mètres d’eau, nous mettons l’ancre ! J’attaque la zone au stick coulant de 60g, un Orpoï de chez Megabass, je peigne la zone autour de moi et rien ne se passe. Jack Barrow en profite pour rattraper son retard, et prend 2 petits snappers mais pas question de mettre de côté les Kingfishs, je continue. Et coup de bol, en parlant à Damien, je me prend une cartouche dans la canne, j’arrête le leurre, je reprend et c’est pendu. Vous n’imaginez pas l’excitation à ce moment là, le coeur qui s’emballe, le fait ne pas voir encore le poisson, Kingfish ou Kahawai ?

SONY DSC

SONY DSC

Kahawai ! C’est certain, ce poisson ne fait que sauter, c’est assez impressionnant, une force phénoménale, il saute, il sonde, j’adore. Epuisette prête à l’accueillir, et le poisson se décroche pour repartir sans avoir pris la pause avec moi. je suis quand même bien content, c’est un poisson formidable alors je remets ça et 5 minutes après, voilà son frère jumeau !

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Ce n’est pas des monstres, mais d’après Damien ce sont des poissons de bonnes tailles (60 cm) et je vous assure qu’ils arrivent à plier votre canne en un rien de temps. Après mon troisième Kahawai je vérifie mon agraphe, étant un peu abimée je décide de la changer, l’erreur ! Une chasse  de 100 m2 commence juste devant nous et nous encercle. Dans la précipitation j’essaye de finir mon montage en quelques secondes, je lance, j’anime, mais rien. La chasse est beaucoup trop loin maintenant, et le temps d’enlever l’ancre, elle pourrait s’arrêter avant même d’avoir allumer le moteur. C’était magique, première fois que je me retrouve en plein milieu d’une chasse en mer, j’ai déjà vécu ça en Espagne sur des bancs d’ablettes, mais là c’est un tout autre niveau.

SONY DSC

 

Ca fait déjà 4 heures que nous sommes sur l’eau, la fin de la partie de pêche approche, Damien propose ce service pour 150$… un poil cher, alors je décide de faire quelques derniers lancers sur le même spot. Une petite chasse montre le bout de son nez juste devant moi, je lance et je commence mon animation avec le Aomasa de chez Duo, après deux cartouches, je vois 3 kingfishs dans la vague de derrière en train de me suivre à vive allure. Durant 45 minutes je suis resté sur ce poste, entre Roosta Popper, PBoy, Aomasa, Orpoï, mais rien, rien n’a su les motiver à reprendre mes leurres. J’ai eu à peu près 6 ou 7 suivis de Kingfishs, j’ai raté encore 3 Kahawai, mais c’est déjà la fin !

SONY DSC

SONY DSCUne magnifique demie journée sur l’eau, quelques regrets (oui j’ai ferré sur un des kingfishs, l’erreur fatale pour une pêche en surface), mais de jolis poissons néo zélandais bien présents, bien remontés ! C’est décidé, je reviendrais, et ce n’est que ma première sortie officielle !

See you soon,

PS: Ben, est ce que tu as entendu mon cri lorsque j’ai raté mon premier kingfish? J’étais à deux doigts de te le dédicacer ! Bisou mon pote !

 

Publicités

Une réflexion sur “Sur le bateau de Jack Barrow

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s