Expérience n°4 : Packhouse, mon amour

Depuis quelque temps, la météo n’est pas au beau fixe. Et oui, pendant que vous commencez a apprécier les premiers rayons de soleil, les premiers barbecues et à sortir vos Ray-Ban de leurs boîtiers poussiéreux, de notre côté on est trop jaloux car nous avons fait un bon dans le temps pour retourner à la case tartiflette. Sans tartiflette…

SONY DSC

Mais même quand il fait un temps moisi c’est joli 😉

La pluie étant donc souvent au rendez-vous (comme dirait François avec beaucoup de positivisme : “Au moins chez eux, une saison c’est une saison, c’est l’automne, il flotte, normal…” Certes….Vivement l’été alors !) Bref donc il pleut et puisqu’il pleut on ne cueille pas de kiwis (Souvenez vous on étaient censés faire ça comme travail…). Sauf que lorsque l’on cueille pas de kiwis, ben on ne gagne pas d’argent et nous on n’est pas content. Nous sommes donc partis a la recherche d’un autre emploi.

Tas de "bins"

Tas de « bins »

Pas très loin de notre camping (oui parce qu’on à toujours pas de véhicule, le périmètre de recherche est donc restreint) se trouvent deux “packhouses” – là-meme ou l’on récolte tous les kiwis cueillis dans les 100km à la ronde et où on les emballe. Peu de postes étaient vacants mais Colette, la standardiste, nous dit que si on revient après le week-end avec tous les papiers peut être qu’elle pourra nous mettre sur le dessus de la pile des 3 gros classeurs de postulants. Visiblement ici ça marche en se déplaçant et en montrant que l’on est motivés. Et bingo, dès le lundi nous obtenons un rendez-vous avec Polly, la chef de la logistique. Après avoir fait un test anti-drogue et suivi une formation vidéo de 35 minutes cette dernière me propose un poste en tant “qu’assistante scannage de palettes” ( oui je sais, ça en jette carrément comme titre 😉 )

François doit attendre un peu pour savoir si un autre poste se libérera dans les jours à venir. Une semaine plus tard, le voici donc promu “nettoyeur de palette en chef” ( oui, tant qu’à faire, on ne prend que des jobs avec des titres ronflants, faudrait pas qu’on y prenne trop goût, ça risquerai de devenir gênant a force ). Nous sommes donc hyper contents. Seule ombre au tableau, je suis de jour (7h-17h30) et François de nuit (17h30-5h) mais on s’en contente puisqu’a la fin de la saison, ce job nous permettra sûrement de faire le tour du monde (ou au moins de l’ile du sud) !!

Vis ma vie de “bin scanner”

Mais qu’est ce que c’est au final « assistante scannage de palettes » ?

Camion à scanner

Camion à scanner

En gros il s’agit d’attendre que les camions reviennent des champs avec tout plein de grosses caisses de kiwis et de scanner les étiquettes qui se trouvent dessus. Et de prendre la température de 9 kiwis. Voila. Ca peut se résumer à ç. Mais finalement après presque 15 jours de travail – ah oui parce que ici c’est 7j/7 avec un jour de repos tous les 12 jours de boulot – il se trouve qu’il y a plein de petits trucs à faire à côte donc c’est plutot chouette, même si parfois il se passe presque 30 min sans que je n’ai rien à faire si ce n’est essayer de battre mon record à candy crush. J’ai donc hérité d’un des jobs les plus sympa sur l’échelle des jobs pour touristes en Nouvelle Zelande. Si je dis ça c’est parce que les copines rencontrées à la pause café, elles, ont d’autres boulot tels que “trieuse de kiwis malformes” ou encore “empaqueteuse de kiwis”, c’est à dire qu’elles passent leurs journées le dos plie au dessus d’un tapis roulant. Donc vraiment je suis ravie de mon poste. Pour le moment les journées sont encore pas trop froide donc le fait de pouvoir sortir du bureau pour aller dehors et vraiment agréable !

IMG_3893

Arc en ciel vu de ma cabine-bureau

L’autre point positif de travailler en packhouse c’est que l’on fait des rencontres sympas aussi. Et le niveau d’anglais doit obligatoirement s’ameliorer puisque se côtoient, chiliens,argentins, allemands, francais, japonais et chinois. Anglais obligatoire pour raconteur ses déboires de la matinée et de bonnes crises de rires car les quiproquos sont assez fréquent entre le vocabulaire et l’accent, on est jamais très surs de la phrase de l’autre. Exemple : “ ma bosse est une vraie beach” “Ah oui moi aussi j’y suis allée la dernière fois et je me suis baignée parce que l’eau n’etait pas trop froide” -regard interloqué-comprehension de l’erreur-reformulation avec tentative désespérée de formuler le biatch coorectement-fou rire-reprise de la conversation. Bref le plus sympa dans ce boulot reste quand même les pauses !

Petit barbecue pendant un day off

Petit barbecue pendant un day off

Vis ma vie de “bin sanitizer”

Pour François, le boulot est également très éreintant. Vous voyez la DDE ? Ben pareil mais tout seul. Le gilet orange étant de rigueur ici. Et le fait de ne rien faire de la nuit aussi.

IMG_3880

LE gilet orange

 

Le principe ? Faire acte de présence et balayer des « bins ». Les « bins », (sorte de palette avec des rebords) une fois vidées de leur contenants (les kiwis en l’occurrence), passent sur une grosse machine à l’extérieur de l’entreprise, et là, le chef du sanitazer (oui oui, moi) intervient, et passe un coup de balai dans chaque bins… Youhou mais c’est carrément dément comme job !

Non vraiment c’est hallucinant, je passe un coup de balai dans environ:

– 600 bins par nuit

– 600 coups de balais qui ne servent à rien puisque les bins sont presque propre en arrivant à mon niveau

 

La machine à nettoyer

La machine à nettoyer

Certes, c’est plus qu’ennuyant, mais ça rapporte carrément bien et grâce à ça on va pouvoir s’acheter le dernier Van Volkswagen T5… Oui bon d’accord on rêve ^^

Voilà pour les petites nouvelles.

 

Coeur ❤ tout le monde !

Publicités

Une réflexion sur “Expérience n°4 : Packhouse, mon amour

  1. ritter dit :

    si je comprends bien, vous avez la chance de trouver un job malgré tout. Pour toi Chloé, pas trop éreintant si j’en crois tes commentaires. Bon pour ce qui est de François, travail de nuit , c’est mieux que rien. Courage les enfants ! bises à vous suivre….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s